how to

visit website

click here

view more php tutorials

read more

logo

 

tour du monde

Retrouvez notre CARNET DE BORD tour du monde.

De retour en France depuis

logo

Tour du monde

Notre position actuelle

Donate using PayPal

Nom:
Message:

Partager !

Add to: JBookmarks Add to: Facebook Add to: Windows Live Add to: Digg Add to: Del.icoi.us Add to: Yahoo Add to: Google

Retrouvez-nous sur :

find_us_on_facebook_badge

Trivago

Large choix dhôtels pas chers sur trivago.fr

Newsletter

Inscrivez-vous dès aujourd'hui pour être mis à jour régulièrement




Bilan de notre séjour en Argentine

Carnet de Bord - Argentine

On a aimé :


•    En tant que bon Français, on va faire une rubrique entière sur les plaisirs de la table en Argentine. On a adoré leur viande,  leurs media- lunas (croissants argentins, un peu plus sucrés qu’en France mais extras!), leurs glaces artisanales (dé-li-cieuses… on a mangé notre meilleure glace de notre vie ici, en Argentine !) et enfin leur dulce de leche (c’est une pate à tartiner, un genre de confiture de lait que l’on retrouve dans tout et n’importe quoi, dans les pâtisseries, les glaces, les yaourts…les Argentins en raffolent et ils ont bien raison d’en être fiers !)…  On a adoré aussi les petit-déjeuners sur la terrasse de l’auberge Portal del Sur, notre « résidence » de Buenos Aires ! Enfin, n’oublions pas la Brahma, bon d’accord, c’est une bière brésilienne, mais elle est très commercialisée en Argentine et je vous assure que bien fraiche et bue sur le toit de notre auberge de jeunesse de Buenos Aires, c’était tout simplement un bon remontant en attendant passeport et carte bleue.

copie de dscf0564

Les "asados argentinos" (barbecue Argentins).

•    Les chutes d’Iguazu nous ont offert un spectacle superbe et inoubliable. On a passé deux jours pour les connaître et ce séjour fut simplement extraordinaire.

•    La rencontre d’un couple de globetrotteurs Français (décidemment, on est cerné de Français !!!), Eugé et Flo. Leurs récits de voyage nous ont fait passer des soirées à ne pas voir les heures passées… On a également apprécié leur soutien lors de notre agression. On en profite également pour remercier Patricio (Argentin rencontré à Lima 2 mois plus tôt que nous avons revu à Buenos Aires), Rémi, Thibault, Sophie et Elodie pour nous avoir remonté le moral durant notre semaine après notre vol à la Boca.


On n’a pas aimé :

•    Les 177 heures de bus pour traverser le pays du Nord jusqu’au Sud (à cause de cet avion manqué pour Ushuaïa)… soit 7 jours et demi de voyage ! Une semaine entière passée, les jambes pliées, sur les routes Argentines… Mes p’tits moments de joie étaient lorsqu’on apercevait des autruches ou vigognes courir dans les décors désertiques.

•    Le passage des frontières chiliennes : la douane vérifie chaque sac un à un, ça prend un temps monstre… le pire c’est lorsqu’on a pris le bus de nuit, car le passage à la frontière s’est fait de 2H15 à 3H du matin. Pas facile de tenir debout durant tout le temps des contrôles douaniers.

•    Le fait d’être tellement démoralisés que nous n’avons pas apprécié notre excursion au glacier Perito Morino à sa juste valeur. En fait, pour être honnête, on regardait plus les touristes avec leur super appareil photo que le glacier en lui-même. Mais, on s’est ressaisis et on a tout de même fait une superbe promenade autour du lago Argentino pour apprécier le glacier.

dscf0607

Le glacier Perito Moreno

•    Le fait d’avoir perdu nos photos de Buenos Aires, les photos de tango, de maisons, de rues animées, de viandes sur le grill, etc, etc. On gardera ces photos dans nos mémoires.


Meilleur souvenir :

•    Pour Delphine : les trois heures passées à la milonga Cathedral de Buenos Aires. On a observé toute la soirée des couples harmonieux et gracieux dansant le tango, le tout dans un décor très kitch que j’ai A-DO-RE. Cette atmosphère si particulière de la musique et de la danse du tango m’a transportée dans un monde à part et m’a fait oublier l’agression le temps d’une soirée.  

•    Pour Maxime : le moment où on a vu la cascade et la piscine naturelle sur le camino del macuco  à Iguazu. Nous avions hyper chaud, nous marchions depuis des heures et la nature nous a offert cette merveilleuse surprise : un moment de baignade inattendu mais tant rêvé !

Notre coup de cœur :

•    Pour Delphine :… peu d’inspiration pour le coup de cœur… je peux répéter les grillades argentines ?  

•    Pour Maxime : Quand c’est le cœur qui parle, mon coup de cœur fut les deux auberges de jeunesse de Buenos Aires et d’El Calafate que je recommande fortement (Portal del Sur et  Albergue Mochilero), ce sont des lieux très conviviaux, propices aux (bonnes) rencontres avec un personnel aux petits soins. Et quand c’est le ventre qui parle, mon coup de cœur fut la boulangerie d’El Calafate.

Ca nous a fait rire:

•    L’accent de Buenos Aires. Les « yo » se prononcent « cho » et je vous assure qu’on a pris des jours pour se faire à ce nouveau langage ! Il y a d’ailleurs un Argentin que nous avons rencontré dans un kiosque d’informations touristiques qui nous a fait énormément rire en nous décrivant des Argentins parlant à des Espagnols. Ses « chou chou chi cha chou cheu » pleins de manières nous ont fait pleurer de rire.

p1040697

La Brahma bien fraiche... un vrai bonheur !


Ca nous a fait moins rire !

•    Attendre pendant des jours la carte bleue.

•    La qualité des bus qui laisse à désirer... Les compagnies de bus péruviennes n’ont rien à envier à leurs consœurs Argentines : beaucoup de retard, personnel peu aimable, moins de place dans les bus semi-cama et repas très légers distribués à n’importe quelle heure (déjeuner à 15H, diner à minuit !).

•    L’incompétence des flics de Buenos Aires. On ne s’étendra pas sur le sujet, ça risque de nous contrarier pour la journée. 

•    Notre passage à la Boca qui laissera un goût amer à notre mois passé dans ce pays.

•    Notre cours d’initiation au tango, où nos pieds ont pris cher !!!

 

Ca nous a étonnés:

•    Les magasins Carrefours qui fleurissent dans chaque ville d’Argentine. On se serait cru à la maison !

•    Le Maté, grande coutume argentine… Ce breuvage est bien plus qu’un simple « thé », c’est une véritable institution : les Argentins se rassemblent autour d’un maté pour partager et discuter. C’est incroyable le nombre de personnes que nous avons croisées avec leur thermos d’une main et leur tasse de maté de l’autre… Dans n’importe quelle situation, ils sont armés du thermos et de leur tasse : dans un parc, au travail, dans le bus, en marchant dans la rue… On n’aurait jamais imaginé un tel phénomène culturel. 

•    Les routes désertes de Patagonie sur lesquelles on  rencontre une « estancia » (ferme Argentine) tous les 100 km !

•    De voir une vache, presque entière, écartelée sur sa grille de barbecue dans toutes les vitrines des restaurants Argentins.

•    Que toute la jeunesse Israélienne se rejoigne à cette période de l’année pour visiter l’Argentine ! Nous qui n’avions encore jamais croisé d’Israélien sur notre route, c’est chose faite, notamment en Patagonie où ils sont partout !

Commentaires (3)
  • Prs
    Quand on voyage , on rencontre des gens merveilleux et parfois des gens sans
    scrupules... pour autant il faut garder la tete haute , vous avez vu et fait de
    si belles choses, et il en reste tant a faire =)

    Courage tout les deux


    Kiss
  • Erwan  - on vous soutient
    Chère Delphine et cher Maxime

    continuez à nous faire rêver dans ces pays lointains qu'on ne visitera peut-être
    jamais, et continuez aussi à aider les gens qui en ont besoin grâce à votre
    association, même si on vous met des bâtons dans les roues. Bonne continuation
    dans la suite de vos projets avec moins d'embuches.
    A bientôt pour de nouvelles aventures
    La Maman d'un élève de CE1 à Chambéry
  • Gigi Gérard
    Nous sommes très contents de retrouver à nouveau vos commentaires et de superbes
    photos. Malgré vos soucis ne perdez pas votre sourire et surtout l'envie de
    poursuivre. Vous vivez une superbe aventure et malheureusement tout ne peut pas
    être parfait. Il y a des requins sur tous les continents et ils n'ont pas
    toujours l'âme sensible mais souvent de grandes poches. Nous pensons beaucoup à
    vous et vous souhaitons des jours meilleurs. Bisous à vous deux.
Ecrire un commentaire
Your Contact Details:
Commentaire:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img]   
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch:
:(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
Security
Saisissez le code que vous voyez.

!joomlacomment 4.0 Copyright (C) 2009 Compojoom.com . All rights reserved."


hc logo fr rgb