how to

visit website

click here

view more php tutorials

read more

logo

 

tour du monde

Retrouvez notre CARNET DE BORD tour du monde.

De retour en France depuis

logo

Tour du monde

Notre position actuelle

Donate using PayPal

Nom:
Message:

Partager !

Add to: JBookmarks Add to: Facebook Add to: Windows Live Add to: Digg Add to: Del.icoi.us Add to: Yahoo Add to: Google

Retrouvez-nous sur :

find_us_on_facebook_badge

Trivago

Large choix dhôtels pas chers sur trivago.fr

Newsletter

Inscrivez-vous dès aujourd'hui pour être mis à jour régulièrement




Ile de Paques

L'Ile de Pâques: l'aventure en photos 2/2

Carnet de Bord - Ile de Paques

DSC_0198

L’île de Pâques est un véritable musée à ciel ouvert. Toute l’île est chargée d’histoires, de légendes et de sites archéologiques impressionnants. Les Moaïs ont été découvertes par les premiers explorateurs de l’île presque toutes détruites. Ce serait durant les guerres de tribus que les habitants de l’île auraient détruit les statues de pierre pour décourager leurs adversaires.

 

DSC_0213

Un visage de Moaï à terre… Les chevaux sont en liberté sur l’île, ils se baladent et broutent sur les sites touristiques, ce qui donne un côté encore plus sauvage et naturel aux lieux archéologiques.

 

DSC_0235

La carrière de Rano Raraku est le lieu où l’on peut comprendre et visualiser le processus de fabrication des statues. Les statues sont d’abord sculptées horizontalement, le visage vers le haut, dans la colline. On creusait une tranchée autour et en dessous du moaï pour que les ouvriers puissent travailler la pierre. La statue n’était solidaire de la roche que par le dos. Puis le moaï était « détaché » et transporté en bas de la colline où il était placé en position verticale pour que les sculpteurs puissent faire les finitions. Une fois terminé, le moaï était acheminé le long des côtes sur des ahus (plateformes sacrées).

 

DSC_0274

Maxime « en mode moaï » !

 

DSC_0282

Comment les habitants ont-ils fait pour déplacer les statues (environ 10 tonnes de pierre!) jusqu’aux côtes ? Les spécialistes n’ont toujours pas percé ce mystère! Les deux théories les plus connues sont : soit la statue était déplacée à la verticale en la faisant pivoter par petits mouvements (ce qui donnait l’impression que la statue « marchait » jusqu’à sa plateforme), soit la statue était acheminée à l’horizontal en la tirant sur des rondins de bois.

 

DSC_0396

Lever de soleil sur le site exceptionnel de Ahu Tongariki, c’est le ahu le plus important de l’île avec 15 moaïs alignés le long de la côte.

 

DSC_0413

L’ombre de Maxime au milieu des imposantes ombres de moaïs (les statues mesurent en moyenne 5,50 à 7 mètres de haut).

 

DSC_0433

Les moaïs coiffés de leur « pukao » (chapeau cylindrique rougeâtre). Apparemment, ces pukaos représenteraient des cheveux remontés en chignons.

DSC_0437

Un rideau de pluie arrivant droit sur nous… Un air d’Irlande sur l’île de Pâques! Chaque jour, nous avons eu le droit à des averses plus ou moins fortes (dont deux très très intenses). Nous sommes heureux que notre tente n’ait pas pris l’eau !

 

DSC_0582

Le site des « dos ventanas » (des deux fenêtres) est une grotte ouvrant sur l’océan. Une torche est nécessaire pour progresser à l’intérieur de la grotte puis la lumière du jour s’introduit par les « 2 fenêtres » et là, nous pouvons voir les vagues du Pacifique se déchainant contre les parois des falaises. Superbe.

 

CSC_0601

Où est Charli(e) ?!

 

CSC_0607

Maxime, comblé, en train de réaliser son « rêve » !!! Une petite virée en scooter le long des côtes de Rapa Nui (on appelle aussi l’île de Pâques, Rapa nui, qui est le nom polynésien). Petite précision : l’île de Pâques reste une île pleine de mystères : qui sont les premiers habitants de l’île ? D’où viennent-ils ? Comment ont-ils construit et transporter les Moaïs (statues de pierre) ? Pourquoi ces Moaïs ont-ils été détruits ?... Bref, les spécialistes ont émis de nombreuses hypothèses mais certaines sembleraient plus plausibles que d’autres. Par exemple, l’hypothèse selon laquelle les Rapa Nui (habitants de l’île) seraient d’origine polynésienne (on peut noter de grandes similitudes dans la culture Rapa Nui et Polynésienne).

 

CSC_0608

J’adore ce casque à la « Gaston Lagaffe » !

 

DSC_0484

Bon, ok, j’ai craqué : je voulais vous montrer la vue que nous avions lors d’une petite séance de lecture ou de travail sur ordinateur. Pas mal hein ?

Pour plus de photos RDV ici sur Flickr.

L'Ile de Pâques: notre séjour 1/2

Carnet de Bord - Ile de Paques

Nos quatre mois de voyage en Amérique du Sud se terminent en beauté avec l’île de Pâques en guise de dernière page d’un chapitre sublime dans le continent sud-américain. De nouvelles aventures, de nouvelles rencontres associatives et de nouveaux paysages nous attendent dans d’autres contrées. Ce changement de continent sera l’occasion pour nous de faire le bilan à mi-parcours de nos actions associatives (cela fera l’objet d’un futur article). Mais avant tout, revenons-en à nos moutons, en vous expliquant nos cinq jours passés en plein milieu de l’océan Pacifique…!

DSC_0169-1

5 nuits en camping sur l’île de Pâques… tout simplement, la classe!


L’île de Pâques est une île isolée qui appartient au Chili. Localisée à 3700 km des côtes chiliennes et 4000 km des îles Polynésiennes, cette île est d’origine volcanique. Les trois volcans, Pua Katiki, Rano Kau et Maunga Terevaka se sont réunis suite à plusieurs explosions volcaniques, ce qui a créé l’ile de Pâques. Pourquoi ce nom ? Parce que les premiers explorateurs l’ont découverte lors du week-end de Pâques !

 

DSC_0463

Le cratère du volcan de Rano Raraku.

Nous y avons passé cinq jours formidables accompagnés de Sophie (une jeune Française explorant l’Amérique du Sud durant un semestre), Cécile (une deuxième jeune Française en tour du monde pour 8 mois) et Andrew (un jeune Australien qui commence tout juste son périple de neuf mois en Amérique du Sud). Nous les avons rencontrés au camping de Hanga Roa et nous avons découvert les beautés de l’île ensemble. On a loué une voiture à cinq pour 24 heures afin de visiter tous les sites de l’île et d’assister à un lever de soleil à Tongariki (lieu où se trouvent 15 moaïs majestueux alignés le long de l’océan).

 

csc_0615

Le club des 5 en attendant le coucher de soleil.

Les temps forts de notre séjour ? - Deux magnifiques couchés de soleil nous offrant des lumières et des couleurs splendides. Le ciel tacheté de petits nuages rosés et orangés nous faisait penser à des coups de pinceau posés sur une toile. - Le levé de soleil que nous avons admiré en mangeant notre petit déjeuner. Jus d’orange, pain-Nutella, le tout sur un site géologique sacré, accompagnés par des gens super sympas et face à un spectacle de lumière extraordinaire, que demander de plus ? (on s’en souviendra lorsqu’on prendra notre café-croissant devant dans la grisaille normande!) - Une journée en scooter à la découverte des derniers sites touristiques que nous n’avions pas eu le temps de faire avec Andrew, Sophie et Cécile. C’était le rêve de Maxime : un tour en scooter sur l’île de Pâques, voilà que le rêve est devenu réalité! - Des petits apéritifs avec nos compagnons de route et voisins de tente à échanger nos expériences et points de vue…

csc_0614

Ce couché de soleil restera gravé dans nos mémoires.

 


 


hc logo fr rgb