how to

visit website

click here

view more php tutorials

read more

logo

 

tour du monde

Retrouvez notre CARNET DE BORD tour du monde.

De retour en France depuis

logo

Tour du monde

Notre position actuelle

Donate using PayPal

Nom:
Message:

Partager !

Add to: JBookmarks Add to: Facebook Add to: Windows Live Add to: Digg Add to: Del.icoi.us Add to: Yahoo Add to: Google

Retrouvez-nous sur :

find_us_on_facebook_badge

Trivago

Large choix dhôtels pas chers sur trivago.fr

Newsletter

Inscrivez-vous dès aujourd'hui pour être mis à jour régulièrement




Après un tour du monde

Carnet de Bord - Après un tour du monde

Pourquoi est-ce si difficile de rentrer après un tour du monde ?

On se pose souvent la question même plus d’un an après notre retour. Sans jamais vraiment y trouver de réponse… Toutefois, une étude récente nous a interpellés.  Et l’article de Jean-Philippe Guillaume aussi. Devinette : qui détient cette année la palme du peuple le plus pessimiste de la Terre ? Les coréens du nord, avec l'arrivée d'un nouveau dictateur ? Les irakiens plongés dans le chaos ? Les éthiopiens, confrontés durablement aux maladies et la malnutrition ? Les afghans entre les bombes et l'obscurantisme religieux ? Nos amis Mexicains qui luttant contre les narcotrafiquants qui leur volent leurs terres sacrées ? Notre ami Santos dont la fille a été froidement assassinée par ces mêmes narcotrafiquants ? Les yéménites ? Les grecs ? Et bien non ! Selon l'étude annuelle du réseau Gallup International menée auprès de 51 pays, les français restent cette année encore, champion du monde du pessimisme. Certes la situation économique reste éminemment préoccupante, mais le risque qui plane au dessus de nos têtes depuis des mois concerne une bonne partie de l'économie mondiale. Alors pourquoi les français y seraient plus sensibles que les autres ? Peut-être le sentiment qu'ils ont plus à perdre ? Peut-être aussi un traitement très franco-français d'une l'information grand public, centrée sur les problèmes intérieurs (le feuilleton quotidien du triple A par exemple) laissant en général assez peu de place pour évoquer le reste du monde. Pourtant au moment où débute la nouvelle année, un simple regard en direction des peuples frappés par le malheur, permettrait de relativiser nos maux. Un peu de recul et de compassion qui nous aiderait aussi à surmonter avec plus d'optimisme et d'entrain nos difficultés. Winston Churchill, qui au cours de sa vie a connu bien des crises, avait en la matière un avis assez tranché : « Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité, un optimiste voit l'opportunité dans chaque difficulté ».

photolesotho


Voilà peut être une des raisons qui a rendu difficile notre retour de tour du monde et qui justifiait aussi peut être les peurs que nous avions avant de partir pour ce tour du monde.

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Your Contact Details:
Commentaire:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img]   
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch:
:(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
Security
Saisissez le code que vous voyez.

!joomlacomment 4.0 Copyright (C) 2009 Compojoom.com . All rights reserved."


hc logo fr rgb